ProDEVIS Rénovation & Courtage en travaux associe ses partenaires à l'exigence de la rénovation et à la maîtrise totale du projet !

LE RGE

À partir du 1er septembre 2014, les particuliers souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique ou d’installation d’énergies renouvelables devront faire appel à une entreprise «Reconnu Garant de l’Environnement », pour obtenir un crédit d’impôt développement durable (CIDD), un Éco-Prêt à taux zéro (Éco-PTZ), voire certaines aides locales.

 

Qu’est-ce que la mention RGE ?

Créée par les pouvoirs publics, l’ADEME et les organismes représentant les professionnels, la mention RGE « Reconnu Garant de l’Environnement » vous permet   d’identifier des professionnels reconnus pour leur compétence en matière d’efficacité énergétique, c’est un signe de qualité qui atteste du savoir-faire d’un professionnel.

Elle sera obligatoire à partir du 1er septembre 2014.

 

Comment s’assurer qu’un professionnel est reconnu RGE ?

Pour vérifier qu’un professionnel bénéficie de la mention RGE, il vous suffit de lui demander certificat de qualification. Sur le certificat, pensez à vérifier la période de validité du certificat, les domaines de qualification RGE du professionnel et les dates d’échéance des qualifications.

Trouvez un professionnel RGE

Entreprises QUALIBAT  : QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS

Les qualifications et certifications délivrées par QUALIBAT reposent sur une parfaite transparence des informations administratives, juridiques, financières et techniques que les professionnels produisent au moment de leur demande et lors des contrôles annuels.

La qualification professionnelle d’entreprise

C’est la reconnaissance de la capacité d’une entreprise ou d’un artisan à réaliser des travaux dans une activité donnée. Elle s’accompagne d’une classification en effectif et en chiffre d’affaires, témoignant de ses moyens humains et de son envergure financière. Sa validité est de quatre ans. À l’issue de cette période, elle est remise en jeu par le biais d’une révision approfondie.

La certification métier

Parce qu’elles comportent des risques pour l’environnement ou la sécurité et qu’elles s’intègrent dans un cadre très normé ou réglementé, certaines activités nécessitent un dispositif d’évaluation plus exigeant.

Pour répondre ainsi aux attentes des donneurs d’ordre, QUALIBAT a mis en place des certifications métiers, s’appuyant sur des référentiels spécifiques.

L’entreprise ou l’artisan doit, non seulement satisfaire à tous les critères de la qualification, mais aussi fournir les modes opératoires, assurer la traçabilité complète des travaux réalisés et se soumettre régulièrement à des audits d’expertise destinés à contrôler sa maîtrise des processus de réalisation.

Des systèmes d’évaluation rigoureux

L’attribution d’une qualification, comme d’une certification, implique un jugement de valeur sur la compétence technique des entreprises. C’est pourquoi chaque candidature fait l’objet d’une procédure rigoureuse, qui s’appuie sur des référentiels précis.

Après vérification du dossier par rapport aux exigences du référentiel, celui-ci est soumis, selon la spécialité ou le degré de technicité visé, à une commission départementale ou nationale.

Ce sont les professionnels du secteur, tous bénévoles et indépendants, qui constituent ces commissions : architectes, maîtres d’ouvrage publics et privés, bureaux de contrôle et entreprises.